Restons connectés

03/09/2015 Venise verte pour les 2nde

Journée à la Venise Verte pour les Seconde de Bac Pro CGEH

Les responsables de la classe de 2nde ont organisé une journée d'intégration à la Venise Verte pour découvrir le Marais Poitevin. Une belle journée où chacun a pu exprimer ses compétences notamment pour se repérer sur une carte en bateau.

Journée d’intégration des 2nde à la Venise Verte

Pour la 1ère semaine à la MFR les moniteurs ont organisés une journée à la Venise Verte pour permettre aux nouveaux élèves de s’intégrer avec les anciens élèves de l’établissement.
Nous sommes allés au musée du Marais Poitevin, à Coulon dans les Deux-Sèvres. L’après-midi nous avons participé à un rallye (à pied et en barque). Nous avons fini notre journée par une veillée contée sur les canaux.

I.- Le musée du Marais Poitevin

Nous avons visité la Maison du Marais, nous avons eu la chance d’avoir une visite guidée de la part de Simon, qui nous a tenu compagnie pendant une heure. La visite a commencé par une explication de la carte géographique du marais. Il y a trois zones différentes dont le marais mouillé, le marais desséché, le marais littoral.

Le marais tel qu’il est aujourd’hui n’est pas naturel, il y a environ 1000 ans l’eau s’étendait jusqu’à Niort ! Au cours des siècles des aménagements ont été créés par l’homme souvent des moines, pour pouvoir vivre dans cette région. Des digues ont été installées pour éviter qu’à marée montante l’eau remonte sur les terres et de multiples canaux ont été construits pour évacuer l’eau douce vers la mer.
Le marais desséché, était utilisé pour les cultures céréalières. Le marais mouillé est une zone qui retient les eaux de pluie pour éviter d’inonder le marais desséché. On trouvait sur le marais mouillé deux activités principales, la pêche et l’élevage.

Pour circuler dans le marais mouillé le seul moyen de transport était la barque pendant la période hivernale. Nous avons pu observer plusieurs tailles de barques. Les barques de 9 pieds servaient principalement à la chasse, celles de 33 pieds  au transport du bétail (on pouvait y mettre 3 vaches !).

Simon, notre guide, nous a parlé des anguilles ; les femelles pondent 1000 œufs une seule fois dans leur vie. Les femelles pondent plutôt en Floride. Les œufs reviennent sur les côtes européennes portés par le Golf Stream. Les nouveaux nés s’appellent les civelles et restent dans le marais plusieurs années avant de devenir adulte. La journée, l’anguille vit dans la vase. La pêche à l’anguille se fait dans le marais mouillé.

II.- Le rallye

Le rallye comportait deux parties : l’une en barque l’autre à pied.

Nous avons embarqué par équipe de six sur des barques à fond plat. Nous sommes partis du port d’Arçais avec une plaquette sur laquelle il y avait plusieurs questions qui nous rapportaient des points. Au carrefour, des balises nous guidaient. Nous avons pu observer les paysages ombragés, les habitations et les différents ponts. Cette partie du rallye était chronométrée. Notre équipe a parcouru énormément de kilomètres, car nous nous sommes égarés. Après deux heures, nous avons été contactés par les responsables qui nous ont guidés pour le retour.

Après ce périple en barque, nous avons commencé le circuit pédestre. Nous avons été guidés par un questionnaire. Nous avons commencé par longer les canaux sur le chemin de halage. Tout au long du chemin, on a répondu aux questions. Ainsi nous avons appris un certain nombre de choses sur les habitudes d’autrefois de la région. Dans un mur extérieur une pierre ressortait sur la rue ; il s’agissait d’un évier d’autrefois. Sur les façades des maisons anciennes des ossements de bœuf ressortent : ils permettaient d’étendre les filets de pêche. Des bateaux à chaînes servaient à transporter des troncs d’arbres.


III.- La veillée contée

A la tombée de la nuit, nous nous sommes installés dans de grandes barques (10 personnes), des guides étaient à la barre. Quelques mètres après notre départ, nous nous sommes arrêtés près de la berge où nous avons rencontré le premier conteur, Béatrice. Elle nous a raconté une histoire avec une morale sur la paix. Tout était calme et silencieux.

Ensuite, nous avons repris les conches (canaux) nous étions éclairés par de petites bougies sur l’eau ainsi que de magnifiques lampions pour rencontrer le conteur suivant. Lorsque nous sommes arrivés au second conteur, il nous a raconté une histoire drôle en patois.

Par la suite, nous avons accosté sur un îlot pour un petit apéritif convivial ainsi qu’un petit gâteau du terroir.

Ensuite nous avons eu droit à deux autres petits sketches avant de repartir.

Conclusion

C’était une bonne journée avec de l’ambiance. La barque c’était bien drôle ! Tout le monde c’est plutôt bien intégré. …. Mais le soir il faisait froid (Aiden de l’ïle Maurice) !

Partager sur Facebook