Restons connectés

22/08/2021 - Organisation de la rentrée

Organisation de la rentrée

Mise à jour : 24/08/2020 - 15h00

Les protocoles sanitaires ne sont pas encore totalement définis, nous vous tiendrons informé sur cet article au fil des informations.

Les informations ci-dessous sont extraites du protocole sanitaire du 20/08/2020.

Le lavage des mains

Le lavage des mains est essentiel. Il consiste à laver à l’eau et au savon toutes les parties des mains pendant 30 secondes. Le séchage doit être soigneux si possible en utilisant une serviette en papier jetable, ou sinon en laissant sécher les mains à l’air libre. Les serviettes à usage collectif sont à proscrire.

À défaut, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique peut être envisagée.

Le lavage des mains doit être réalisé, a minima :

  • à l’arrivée dans l’établissement ;
  • avant chaque repas ;
  • après être allé aux toilettes ;
  • le soir avant de rentrer chez soi ou dès l’arrivée au domicile.

Le lavage des mains aux lavabos peut se réaliser sans mesure de distance physique. 

Masque

Les recommandations des autorités sanitaires sont les suivantes :

  • pour les collégiens/lycéens, le port du masque « grand public » est obligatoire (en classe et lors des déplacements)

Nous conseillons d'avoir deux pochettes -> une pour les masques propres, une pour les maques sales

L’avis du médecin référent détermine les conditions du port du masque pour les élèves présentant des pathologies.

La famille

La famille fournit les masques (15 par semaine) ainsi que les mouchoirs en papier jetable.

Elle surveille d’éventuels symptômes chez leur enfant avant qu’il ne parte à la MFR (la température doit être inférieure à 38°C) et maintient son jeune à domicile en cas de doute.

Internat

L'internat est possible en fonction d'une grille établie par le ministère de l'agriculture.

Les lits devront être espacés d'au moins un mètre, les chambres seront fixes pendant la semaine et devront respecter les groupes - classe, les déplacements seront limités.

En cas de lits supposés, les occupants dorment « tête bêche ».